Aller au contenu
Société de l'électricité, de l'électronique et des technologies de l'information et de la communication
You do not have access to this content

Depuis sa création en 2008, Enedis fait partie des quatre principaux distributeurs européens d’électricité, avec 37 millions de clients et la responsabilité de la gestion d’un parc d’actifs important : 2 300 postes sources, 1,4 million de kilomètres de lignes électriques, 790 000 postes de distribution publique. Enedis s’appuie sur sa capacité à innover pour assurer ses missions de manière toujours plus performante en inventant le réseau de demain, qui sera plus écologique, plus numérique, plus inclusif, au service des clients, des acteurs du marché de l’électricité et des territoires.

Le réseau public de distribution se trouve, partout dans le monde, au carrefour de nombreuses transitions : environnementales, tech- nologiques, numériques, économiques et sociétales.

Nous allons passer d’un système électrique centralisé à un système partiellement décentralisé avec des moyens de production inter- mittents et non pilotables. L’optimisation se jouera à des mailles variées, de plus en plus locales. et la flexibilité, permise par une utilisation intelligente des données, sera la clef du système. Ces transformations vont très largement s’appuyer sur le réseau de dis- tribution d’électricité qui devient une véritable colonne vertébrale de la transition écologique en cours.

Simultanément, la transformation numérique ouvre des perspectives d’améliorations majeures de notre performance et de développement de services.

Et les attentes sociétales nous orientent vers un service public plus proche des territoires, plus écologique, plus local, plus inclusif. Bien sûr, cette transformation ne se fera pas en un jour et la gestion du réseau a déjà beaucoup évolué au cours des dix dernières an- nées. Mais elle va s’accélérer, imposant un rythme d’innovation de plus en plus soutenu. Nous ne pourrons réussir que dans le cadre d’un écosystème performant, réunissant l’ensemble des acteurs de la filière. Par ailleurs, s’agissant d’une activité en monopole régulé, il n’y aura pas de smart grids sans « smart regulation ». Enfin, cette transformation ne sera possible qu’avec la mobilisation de tous nos salariés.

Faire défiler vers le haut