Aller au contenu
Société de l'électricité, de l'électronique et des technologies de l'information et de la communication
You do not have access to this content

L’éolien en mer a le vent en poupe. Grâce à des mâts et des pales de grandes dimensions, l’off-shore permet d’atteindre des puissances unitaires dépassant 10 MW. En outre, le vent plus fort et plus régulier offre un facteur de charge plus important que dans l’éolien terrestre, et donc permet de produire davantage d’énergie. La France a lancé son premier appel d’offres en 2011 pour de l’éolien en mer. Pourtant, dix ans plus tard, aucune éolienne off-shore industrielle n’est encore en service. Toutefois les premières éoliennes en mer devraient mises en service prochainement. Deux options sont possibles, les installations posées, dominantes, et la prometteuse filière des éoliennes flottantes.

Faire défiler vers le haut